VOIR ICI AILLEURS

2011 http://fienne-easy.blogspot.com/
Notre micro-édition http://pisseauvent.blogspot.com

7 avr. 2015

Britzer Zweigkanal


"- Sartre propose la conversion et du désir et de la liberté en une gratuité réfléchie et assumée, érigée en absolu. 
- Et comment se fait-elle, cette conversion ? 
- heu hé hé
- Il vous reste une minute pour nous l'apprendre !
- Sous certaines conditions : renoncer au désir d'être. (…) L'Homme n'est une passion inutile que du point de vue d'une conduite de mauvaise foi. (il y a cette possibilité de) Renoncer au désir d'être et n'exister que pour révéler le monde, révéler autrui, et faire don du monde qu'on phénoménalise à autrui.
- et donc, renoncer à être Dieu ?
- Renoncer à être Dieu."

Hadi Rizk & Adèle Van Reeth
Fin du podcast des NCC "les paradoxes du désir (3/4) : Sartre : le désir peut-il être comblé?"

24 mars 2015

Fast alles sinnt




video



Rezitatorin - Svea
Gedicht & Regie - Flore

23 mars 2015

J'ai cassé ma plume sur la Dorfkirche Britz









Britzer Kirchteich, ou le cygne au bic (ça ressemblerait presque à une traduction ou à un mauvais roman, mais non).

20 févr. 2015

San Ballantine's





Jara & Ivan, Südblock

19 févr. 2015

Peintures

Oh mais quel titre énigmatique !
La créativité étant donc en ce moment particulièrement au rendez-vous, je me suis dit que je ferais bien de la peinture. Bon. Et que je vous la montrerais.



J'ai exposé Kermit à Casabaubou, la galerie des super curateurs (non pas de chevaux, quoiqu'en cherchant bien, le hippysme leur correspondrait plutôt pas mal) A. Frick et W. Hein.
Le thème : "Montre de quoi tu es capable en trois minutes, sans tricher" 

J'ai tout mis dans le conceptuel, en plus je viens juste de lire "Koolkiller, ou l'insurrection par les signes", de Baudrillard - à propos, c'est très intéressant. Mais comme mon concept est très long à expliquer (et que je me suis saignée à l'écrire déjà en allemand), je vais me contenter de dire ce que je j'ai fait physiquement : 1 j'ai décollé un support plein de signes décodables dans la rue (oui, des affiches); 2 J'ai profané le support et ses signes en les recouvrant de cartes postales scotchées sur laquelle je jette de l'encre de chine façon Pollock; 3 J'ai profané le nouveau "signe" de l'art en recouvrant tout d'un des premiers Kermit que je me procure sur un site de recherche dominant et que je peins grossièrement (une minute, ça va vite hé).
Pendant l'expo, comme suit, j'avais laissé une note explicative et un cutter permettant à quiconque d'emporter une carte postale (rien n'était écrit au dos, la "peinture" pas signée non plus). Au fur et à mesure de l'expo et de l'action des visiteurs, des cadres de peinture se forment autour des parties des signes du support premier qui reparaissent.


Kermit, 80X55cm, techniques mixtes















Cette deuxième peinture est encore fraîche et donc pas exposée. Attention. Elle est moins dans la déconstruction que Kermit, mais j'ai eu envie d'aller tâter un peu plus loin du signe et de la Plakatt.



Les deux peintures font à peu près la même taille.


8 janv. 2015

Je suis Charlie

20h30, Pariserplatz, Berlin

Merci pour votre vie de combat par le rire.



Pourvu que votre mort (r)éveille 


16 déc. 2014